L’investissement immobilier locatif, un engagement sûr !

L’étape primaire pour un entrepreneur qui veut se lancer dans un quelconque business est tout d’abord de trouver sa voie dans cette diversité de possibilités présente en ce moment. C’est d’autant plus nécessaire puisqu’aujourd’hui, la concurrence fait rage et ne cesse de monter en flèche, quel que soit le domaine d’activité. Dans ce cas, savoir miser son argent dans un bon filon est plus que primordial. Toutefois, un secteur semble encore offrir de nombreuses opportunités pour un businessman de métier ou à ses débuts dans ce monde. En effet, l’investissement immobilier locatif propose toujours de belles perspectives pour tout individu qui veut se lancer dans cette aventure.

Un domaine professionnel à grandes possibilités !

Pour faire court, le système consiste à se construire un patrimoine important, et d’en percevoir des revenus complémentaires par le biais d’un achat de logement pour le louer ensuite. Ce système semble, en effet, assez simple, mais nécessite tout de même une certaine compréhension du milieu. Ainsi, devenir promoteur immobilier n’est pas donné à tout le monde, mais peut toutefois être percé à jour pour un novice. L’investissement locatif concerne tous les biens en vigueur qu’ils soient neufs ou anciens. De ce fait, ces derniers peuvent être des habitations proprement dites comme des maisons, des appartements ou des locaux commerciaux par exemple. Ils peuvent aussi cependant être un ensemble d’immobiliers plus usuels tels que des parkings, des caves ou simplement des terrains vides ou non. La seule condition est que ces biens peuvent tous être loués ou du moins vendus après.

Les avantages des investissements locatifs

Le métier de promoteur immobilier est une profession assez lucrative en général. De plus, de nombreux systèmes de facilitation jouent en faveur de ce domaine ce qui la rend encore plus attrayante. Concernant l’achat de l’ensemble de biens en question, il se fait, dans la majorité des situations, à crédit, et les loyers perçus permettent ainsi de rembourser une partie des mensualités du prêt. C’est un avantage réel du retour en investissement, sans parler de la plus-value éventuelle lors de la revente par des annonces immobilières. Par ailleurs, il est aussi possible de réduire ses impôts par le biais d’un programme de défiscalisation avec ce métier. Ce ne sont que quelques avantages notables de la profession, mais il existe encore d’autres, mais qui dépendent essentiellement de la faculté du propriétaire à faire de ses biens de véritables mines d’or. Ainsi, les investissements locatifs sont des affaires qui marchent.

Des petits budgets pour de grands bénéfices

Devenir un promoteur immobilier ne signifie pas toujours que l’on doit être riche pour se lancer là-dessus. En effet, il est possible d’emprunter pour cela. De plus, ces ensembles de biens peuvent jouer le rôle de garanties auprès des banques dans cette voie. Ce qui est important à comprendre, toutefois, c’est de toujours miser sur des vendeurs sérieux et fiables avant de faire un quelconque investissement locatif. De ce fait, trouver des clients potentiels par des annonces immobilières reste à faire pour faire tourner la machine. Aussi, il est primordial de se fier aux calculs et de se doter de bons gestionnaires pour sa petite entreprise. La suite vient naturellement.

Sécuriser sa maison contre les cambriolages : les systèmes de protection à adopter

Si le nombre de cambriolages a tendance à être à la baisse de février à mai, le mois de juillet, la période où tout le monde prend la route des vacances, inverse la situation. Il faut alors redoubler de vigilance pour se protéager des cambriolages. Afin de renforcer la sécurité de votre maison, et ainsi limiter au mieux le risque d’infractions, il existe différentes solutions allant des plus simples aux plus sophistiquées.

Sécuriser son logement à l’aide d’une alarme ou d’autres systèmes de protection

L’alarme maison, le détecteur de mouvement, la caméra de surveillance… Autant de systèmes de protection efficaces pouvant vous être utiles pour dissuader les voleurs, amateurs ou aguerris. À vous de choisir celui qui répond le plus à vos désirs et à votre budget.

Les systèmes d’alarme avec caméra de surveillance

La pose d’un système d’alarme maison avec caméra de surveillance reste jusqu’ici l’une des meilleures solutions contre de potentielles infractions. Ce dispositif compte parmi les systèmes de protection qui offrent une meilleure protection à un logement. Grâce à ce dispositif, vous allez pouvoir éviter qu’un malfaiteur n’entre chez vous et serez signalé dans l’immédiat de la tentative d’intrusion où que vous soyez.

Aujourd’hui, on retrouve sur le marché différents modèles d’alarmes de plus en plus performants. Attention toutefois, la pose d’une alarme de sécurité et d’une caméra de surveillance ne veut pas dire que vous êtes totalement à l’abri de toute tentative d’intrusion.

Les éclairages avec détecteur de présence

Même si ce système de sécurité ne permet pas d’éviter les cambriolages, il reste cependant efficace pour empêcher les voleurs d’agir en toute discrétion. L’installation des éclairages avec détecteur de présence au niveau de la porte d’entrée peut suffire à dissuader un cambrioleur. La lumière se déclenche automatiquement dès que le système repère la présence d’un intrus. Un autre avantage est que le prix de ce système de sécurité est relativement bas.

Les simulateurs de présence

Un cambriolage n’est pas le fruit du hasard. Plusieurs jours avant l’opération, le logement est observé. Il est alors important de toujours simuler une présence même si vous êtes en vacances. L’installation de simulateurs de présence est une solution particulièrement efficace pour faire croire aux cambrioleurs qu’il y a quelqu’un à votre domicile. Grâce à ce système de sécurité, vous pouvez programmer les éclairages à l’avance, voire les activer à distance via votre smartphone.

Protéger la maison en renforçant tous les accès

Ne pensez pas avoir protégé votre maison en installant simplement un système d’alarme ou une caméra de surveillance. Si vous voulez que votre résidence soit mieux protégée des cambriolages, il est important de renforcer tous les accès.

Faire installer une porte anti-effraction

Saviez-vous que la plupart des cambrioleurs entrent par la porte d’entrée et que s’ils n’arrivent pas à ouvrir celle-ci en 5 min, ils vont renoncer ? Pour que votre logement soit protégé au maximum, faites-vous installer une porte blindée capable de résister plus de 5 min à une tentative d’effraction. Si vous n’avez pas les moyens nécessaires pour investir dans ce projet, songez à équiper votre porte existante d’une serrure anti-effraction certifiée A2P.

Sécuriser les fenêtres

Ne limitez pas vos efforts à la porte d’entrée principale ! Tous les accès à la maison doivent être sécurisés, y compris les fenêtres, les volets… Dans cette optique, il existe aujourd’hui différents systèmes pour cela. Tels que la barre de sécurité 4 points pour volet, le verrou pour baie vitrée coulissante, les barreaux de fenêtre, etc.

Quel est le meilleur matériau pour la construction d’un balcon ?

Il est bien de se mettre sur son balcon pour respirer de l’air pur et profiter de la nature. Le balcon est l’endroit idéal pour se relaxer surtout avec de petites installations cosy. Il doit donc être construit avec soin avec des matériaux solides et de qualité. Vous allez trouver ci-dessous quelques critères de choix dans l’achat du matériel.

Quels sont les usages de votre balcon ?

Définissez d’abord le rôle de votre balcon dans votre maison. Certains balcons sont faits uniquement pour décorer, les propriétaires y montent rarement. D’autres balcons sont faits pour se promener et prendre l’air de temps en temps. D’autres également sont faits pour être aménagés avec de petits meubles pour se relaxer. Certains sont faits pour de petites fêtes entre amis. Alors le type de matériel dépendra fortement de son usage. Vous serez alors en mesure d’orienter votre choix.

Exigences et législations

Renseignez-vous auprès de votre municipalité avant de construire votre balcon. Il se peut que certains matériaux soient interdits ou doivent répondre à certaines normes et conditions. Les législations du bâtiment peuvent exiger des matériaux qui ne prennent pas feu vite (non combustibles) pour éviter les incendies. Dans ce cas par exemple le bois est écarté d’office, par contre l’aluminium pourra faire l’affaire.

La durée de vie

Pour que votre balcon dure, vous devez veiller à la capacité de résistance du matériel et à l’efficacité de l’installation. Le matériel doit pouvoir résister fortement aux chocs, au feu, aux rayons de soleil, etc. C’est le cas de la fibre de verre et du bois exotique qui sont des matériaux très résistants. Cependant, ils nécessitent un grand entretien surtout le bois. La durée de vie d’un balcon dépend également de la manière dont il a été installé. Pour cela, faites appel à un expert en balcons qui sauront comment installer tout en prenant en compte l’éventuelle accumulation d’eau…

L’entretien du matériel

Certains matériaux nécessitent un entretien régulier et constant tandis que d’autres ne nécessitent presque pas d’entretien. Si vous optez pour du bois par exemple, il faudra vous préparer à l’entretenir le plus souvent possible sinon son apparence risque de se dégrader. Par contre si vous n’aimez pas trop faire l’entretien, choisissez l’aluminium ou la fibre de verre. Généralement, ils ne nécessitent presque pas d’entretien.

La taille et l’esthétique du balcon

La taille du balcon dépend de l’usage auquel il est destiné. Plus la taille sera petite, moins l’entretien sera difficile. Choisissez la matière qui sera la plus visible sur une grande surface ou sur une petite. Concernant l’esthétique les bois constituent les plus beaux matériaux. Vous aurez le choix de l’enduire de couleurs avec le vernis et d’harmoniser avec les couleurs de votre maison. Le projet de condos Montérégie comporte également des maisons avec des balcons aux styles uniques et modernes. Ces balcons sont dotés de matériaux esthétiques, mais aussi de qualité.

Exemples et témoignages de regroupement de prêts

Le rachat de crédit est une solution permettant de remplacer des dettes existantes en un seul et unique. En principe, le taux doit être moins élevé, mais l’amortissement s’étale sur une durée plus longue. C’est donc une solution pour les particuliers qui veulent résoudre leur surendettement. On prendra l’exemple d’un propriétaire et d’un locataire pour illustrer les avantages d’un regroupement de crédits avec un organisme.

Solution pour un locataire

Un couple ayant un enfant paie mensuellement un loyer de 685€ dans la mégalopole parisienne. Leur revenu est estimé à 4 886€. Ce ménage dispose d’un taux d’endettement de 53 °/°. Ils ont donc décidé de recourir au rachat de crédit.

Lors d’une demande en ligne, leurs dettes se chiffrent à 17 882,12€ pour une mensualité de 326,86€. Les capitaux à reprendre pour un pret personnel sont de 12 151,99€ et de 10 390,11€ pour des mensualités respectivement de 360€ et de 469,40€. Pour un crédit voiture, le capital à reprendre est de 4 563,96€ avec une mensualité de 180€.Ils ont souscrit à 3 prêts permanents dont les capitaux à recouvrir ont chacun une valeur de 9 100,34€, 4 013,96€, et 612,52€.

Les mensualités s’élèvent respectivement à 270€, 150€ et 129,42€. Tous ces capitaux ont été remplacés par un crédit unique de 67 595€ et la nouvelle mensualité fixée à 763,09€. Aussi, l’endettement a été transposé à 30 %. Après cette opération, ce couple va disposer de 3 885€ de crédit de confort.

Solution pour un propriétaire

Cela apporte aussi des solutions avantageuses aux propriétaires. Prenons le cas d’une famille avec deux enfants qui a un logement à Bordeaux. Cette famille a déjà passé d’autres contrats de crédits avant l’achat de leur maison à savoir un pour l’achat d’une voiture et un autre pour le financement de divers projets. Leur taux d’endettement s’élève donc à 49 % pour un revenu de 4305€. La restructuration de dettes apportera une solution à leur problème. Pour le prêt maison, ce foyer doit payer 87 563€ avec une mensualité de 782€, 12 444€ avec 314€ à payer par mois pour la voiture et 11 112€ avec 359€ de mensualité pour le prêt personnel.

Les capitaux restants dus pour la carte de crédit sont de 3 632€, 3 425€ et 2 820€ pour des mensualités qui ont les valeurs respectives de 273€, 226€ et 2109€. Ils auront donc, un emprunt unique de 144 956,89€, une nouvelle mensualité de 836,97€ ainsi qu’un taux d’endettement de 19,5%. Ils disposent par ailleurs d’une trésorerie de confort de 13 000€. Le refinancement s’étale sur 20 ans avec un taux d’endettement général de 4,17%.

Solution pour une nouvelle naissance

Il n’est pas rare qu’un couple ait, ensemble ou séparément, contracté des prêts avant la naissance d’un enfant. Payer les mensualités sera alors d’autant plus difficile avec l’arrivée du bébé, car le budget augmente proportionnellement avec l’agrandissement de la famille. Pour faire face à ce bouleversement financier, vous avez la possibilité d’effectuer un regroupement de crédits. Non seulement vous réduirez fortement vos mensualités, une réduction qui soit dit en passant est de l’ordre de 30 à 60 % et même quelques fois plus, mais vous pouvez demander par la même occasion une trésorerie pour un nouveau départ en toute sérénité.

Comment réussir son placement dans l’immobilier

Selon vos projets, vous pourrez mieux cerner les caractéristiques du bien qui s’adapte à votre besoin : appartement vide ou meublé, neuf ou ancien, en bord de mer ou en centre-ville, logement situé dans une résidence services ou dans un immeuble classique sans oublier les prestations offertes de votre bien en location. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques suggestions que vous pourrez sûrement adopter.

Choisir le bon dispositif de défiscalisation

Vous avez défini le type de bien immobilier qui vous intéresse ? Avant d’acheter, renseignez-vous sur les dispositifs fiscaux en vigueur. Il s’agit de trouver celui qui s’appliquera le mieux à votre situation et au bien que vous envisagez d’acquérir. Pour ce faire, n’hésitez pas à comparer les différents dispositifs existants, tout en en tenant en compte des avantages fiscaux qui en découlent ainsi que les conditions d’accès appropriées.

Financer votre investissement

Pour le financement de votre projet immobilier, il faut compter avant tout sur votre apport personnel, notamment si vous disposez d’épargne. Dans l’idéal, cet apport doit représenter 10 à 20 % du montant total de votre investissement immobilier. Si vous disposez de cette somme, vous pourrez trouver des promoteurs qui sont à la recherche de financement et qui peuvent fructifier votre placement.

Même s’il est possible d’investir dans l’immobilier locatif sans apport personnel, pensez à calculer votre capacité d’emprunt afin d’éviter de vous endetter et de n’en tirer aucun profit. Avec ces informations, vous pouvez prendre contact avec les plateformes de crowdfunding si vous souhaitez découvrir le financement participatif, ou encore vous renseignez auprès des agences bancaires et de comparer les offres de prêts qu’elles proposent.

Trouver le bien idéal

Pour dégoter le bien immobilier qui répondra à toutes vos exigences, ne négligez aucune piste. Consultez les annonces sur Internet et dans la presse avec des rubriques destinées à l’immobilier. Prenez rendez-vous auprès des agences immobilières, tout en faisant jouer le bouche-à-oreille. Ne ratez aucun affichage, spot et brochure publicitaire qui vous éclairent sur les opérations immobilières prévues dans votre région.

Une fois que vous avez trouvé le logement idéal pour votre investissement locatif, ne tardez pas à prendre votre décision ! Pour faire plus simples, la plupart des plateformes de crowdfunding mettent à la disposition des internautes un large choix de projet adapté à leur besoin et à leur situation. Alors, n’hésitez pas à vous informer dessous pour trouver des projets à financer.

Concrétiser votre investissement

Vous avez trouvé le projet qui s’adapte à votre situation, pensez à concrétiser votre investissement afin de signer votre contrat de rachat de credit avec votre organisme. Cela inclus en effet le montant du financement, le taux d’intérêt généré par le placement, la durée du remboursement. Si vous investissez avec une plateforme légale, n’hésitez pas à demander la garantie que vous pourrez obtenir de votre placement, ce qui est souvent avantageux si vous souhaitez réduire

Les différences entre la construction résidentielle et industrielle

Le monde de la construction est très vaste. Chaque construction répond à des besoins pratiques ou esthétiques bien déterminés. Par exemple, on ne construit pas de la même manière un condo, un port, une maison et une usine de fabrication de voiture. Il s’agit là de deux types de constructions : une construction résidentielle (condo, château) et une construction industrielle (port, fabrique de voitures). Ces deux types de constructions présentent beaucoup de différences. Faisons le point.

La construction résidentielle

La construction résidentielle comme son nom l’indique est une construction destinée à la résidence, à l’habitation. Elle doit répondre à tous les critères indispensables d’une maison. Dans un habitat, on doit forcément pouvoir apercevoir les éléments suivants : chambres, cuisines, salles de bains, salons, séjours, cours, toitures, portes, fenêtres, etc. Tous ses éléments sont indispensables dans une construction dite résidentielle. Cependant, il existe plusieurs types de résidences : l’immeuble, le condo, le chalet, la maison, ville, etc. Et toutes ces constructions partagent en commun les pièces énumérées plus haut.

La construction industrielle

Une construction industrielle est une structure prévue pour être un lieu de travail technique. Elle peut également être un lieu de stockage et le transport de produits, comme dans le cas d’une construction logistique. Le port par exemple est la construction logistique par excellence. La construction industrielle est le bâtiment idéal pour abriter une usine ou une fabrique et on y trouve généralement plusieurs installations techniques.

Les plus grandes marques de fabrique de voitures investissent beaucoup de fond dans la construction de nouveau bâtiment industrielle afin de délocaliser leur entreprise. Ce type de construction est souvent fabriqué par des agences spécialisées dotées d’une grande expertise industrielle. Elle peut également servir d’atelier pour certains artisans ou ouvriers. Les centres de fitness et les salles omnisports sont également considérés comme des constructions industrielles.

La différence entre les deux types de construction

Rien que la description de ses deux sortes de construction peut vous aider à sortir quelques petites dissemblances. Mais entrons plus dans les détails. Alors, les différences fondamentales des deux structures sont :

  • La forme des bâtiments : dès le premier regard, on peut facilement distinguer une construction résidentielle d’une construction industrielle. La première est faite pour abriter une vie de famille ou solitaire, il est normal donc d’apercevoir les éléments indispensables d’un lieu conçu pour la résidence : portes-fenêtres, garages, cheminée, jardin, toitures, etc. De l’autre côté, vous verrez de nombreuses installations dans une industrie et généralement ce type de construction est très imposant.
  • L’utilisation : les deux types de construction ne sont pas destinés pour la même fonction, comme nous venons de le frôler. On ne peut pas mener certains travaux techniques dans une maison familiale au risque de troubler le calme des occupants et du voisinage. Les industries sont faites pour le travail mécanique et non pour le repos.
  • L’emplacement : dans toute ville normalement constituée, les constructions industrielles et la construction résidentielle ne se trouvent pas dans les mêmes lieux. Les usines et ateliers font beaucoup de bruit et certaines fabriques dégagent des fumées d’une grande quantité qui est néfaste à la santé. C’est pourquoi elles se situent généralement en dehors des villes. La résidence en revanche se trouve dans une zone calme, propice à une vie tranquille.

Assurance habitat en ligne : Les points importants pour trouver le bon contrat

Incendie, inondation, catastrophe naturelle…Autant de risque auquel nous devons nous prémunir pour éviter les grandes dépenses sur notre habitat. Si les compagnies d’assurances et banques traditionnelles présentent des offres de toutes sortes afin de répondre à ce besoin, il n’en est pas moins des services en ligne. Comment et pourquoi choisir ces dernières ? Voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’assurance habitat en ligne.

Les détails sur le logement

Avant même de souscrire pour une assurance habitat en ligne, il est important de déterminer les points essentiels concernant l’habitat que vous souhaitez protéger. En effet, c’est grâce aux informations donnés sur ce dernier que le contrat sera établi et que la compagnie d’assurance ou la banque en ligne pourra prendre en charge les dégâts lorsqu’ils se produisent. Parmi les points les plus importants, il y a notamment le type de logement que l’on souhaite assurer. Qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, il faudra indiquer la superficie, le nombre de chambres ainsi que les détails concernant le logement. D’un autre côté, il faudra mette en avant l’utilisation de la demeure. De ce fait, n’oubliez pas de mentionner le statut que vous avez sur l’habitation en tant que locataire, propriétaire occupant ou non occupant. Il en est de même s’il s’agit d’un logement dans lequel vous habitez ou non, que ce soit en résidence principale ou secondaire.

Les points importants concernant un contrat d’assurance habitation en ligne

Une fois les informations concernant votre demeure établis, il ne reste plus qu’à voir les détails du contrat d’assurance. Afin de faire le bon choix, plusieurs points sont à voir avec attention. Parmi les plus importants, il y a notamment les clauses ainsi que la durée de votre contrat habitat en ligne.

Le début et la durée du contrat

Généralement, il est conseillé de contracter une assurance habitat à partir du moment où vous allez investir les lieux où que vous envisagez de le faire louer. Pour dénicher le bon contrat, prenez alors en compte la date à laquelle vous souhaitez débuter à en bénéficier. Pour ce qui et de la durée, tout dépendra des offres en ligne. En effet, les banques en ligne comme les compagnes d’assurances disposent de contrats en tous genres répondant à chaque profil.

Les clauses : un point important

Pour bien choisir votre contrat habitat en ligne, veillez également à penser aux clauses de ce dernier. En fonction de vos besoins et des risques que vous pensez pouvoir se présenter fréquemment, cela implique de déterminer les cas sur lesquels vous souhaitez être couvert. A vous et votre assureur de définir s’il est alors important d’avoir une assurance face aux incendies, aux catastrophes naturelles et autres sinistres qui peuvent survenir tout au long du contrat.

Passer par un comparateur pour trouver le bon contrat

Les contrats d’assurance habitat en ligne étant de plus en plus nombreux, il n’est pas toujours facile de faire le bon choix. En effet, les offres mises en avant par les compagnies d’assurances et banques en ligne présentent toutes des avantages que l’on ne saurait trier si l’on n’est pas connaisseur en la matière. Afin de faire le bon choix, il est généralement conseillé de passer par un comparateur comme vous le verrez sur ce site. Simple, efficace et pratique, ce dernier vous apporte toutes les réponses concernant les différentes offres qui pourraient correspondre à votre profil et vos attentes en matière d’assurance habitat en ligne. A l’instar d’un conseiller, c’est l’outil idéal pour vous faire découvrir les frais, les avantages ainsi que les possibles contraintes de chaque contrat d’assurance de ce genre.

Investir dans le SCPI, ce qu’il faut connaître avant de se lancer

Pour les particuliers qui souhaitent se constituer un patrimoine immobilier, l’investissement en SCPI leur offre de multiples avantages. Contrairement aux autres types de placements, le SCPI offre la possibilité aux investisseurs de mutualiser les risques, notamment sur le plan foncier que locatif. Cela se traduit tout simplement par le mode de fonctionnement des investissements en SCPI. Effectivement, lorsque vous achetez des parts de SCPI, vous devenez propriétaire d’un pourcentage des bâtiments qui constituent la SCPI dans laquelle vous avez investi.

Pourquoi ce concept est-il aussi intéressant ?

Sur le plan foncier, l’investissement en SCPI est intéressant puisque l’investissement en question n’est plus limité dans une rue, une ville ou un quartier. Vous pouvez investir en fonction d’une région, d’un pays voire même dans toute l’Europe grâce l’existence du SCPI-Europe. Si on regarde sur le plan locatif, cela permet d’avoir plusieurs locataires à la fois, notamment une centaine d’entreprises.

Pour ce qui est du rendement, cela est beaucoup plus avantageux que pour la location particulière. Les études ont permis de montrer qu’au cours de ces dernières années, le rendement engendré par le marché de la SCPI avait été de 5,8% net de toute charge. Il faut savoir qu’en matière de SCPI, les frais de gestion, de même que les taxes foncières et diverses provisions pour travaux sont prélevées au préalable avant le paiement des parts des différents associés.

En investissant dans une SCPI, chacun est libre sans aucune obligation de gérer le bien en question. La société qui s’est chargé de la SCPI est le garant de la bonne gestion du bien, allant des tâches administratives jusqu’au partage des dividendes. Comme vous achetez des parts lorsque vous investissez en SCPI, votre investissement est donc totalement flexible en fonction de votre budget. Vous pouvez choisir le nombre de parts que vous souhaitez acquérir, de même que le mode de financement qui vous offre le plus de liberté.

Dans le cas où vous souhaitez revendre vos parts de SCPI, cela peut se faire sans aucun encombre, juste en envoyant une lettre avec accusé de réception auprès de votre société de gestion. Le marché secondaire sera sous l’égide de l’autorité des marchés financiers pour que la transaction soit transparente avec une garantie de liquidité.

Voilà quelques renseignements concernant le marché sous SCPI. Alors, si vous souhaitez profiter de cette manne immobilière, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous conseillé dans ce type d’investissement.

Quelle rénovation pour votre maison ?

En matière de rénovation, l’isolation des combles est souvent considérée comme une priorité en termes de travaux à entreprendre. Cette action a pour vocation de lutter contre les pertes calorifiques qui peuvent rapidement devenir substantielles lors des mois d’hiver. Elle possède également la faculté de contrer les fortes chaleurs en été et d’homogénéiser les températures à l’intérieur de votre logement. Passons en revue les différentes méthodes qui existent pour isoler les combles, qu’ils soient perdus ou aménageables.

Comment isoler les combles aménageables ?

Dans le cadre d’une rénovation de votre maison, isoler vos combles pourrait vous offrir l’opportunité de jouir d’une pièce supplémentaire pour autant que ces derniers soient aménageables. Les critères sont généralement assez simples : le toit doit posséder une pente supérieure à trente degrés, voire atteindre idéalement quarante-cinq degrés et la charpente intérieure ne doit pas encombrer l’espace convoité. Si ces aspects sont respectés, l’isolation pourra être réalisée à partir de laine de verre, soit en la déroulant ou alors en la posant sous forme de panneaux. Ces opérations sont à la portée d’un bon bricoleur mais il est cependant vivement recommandé de faire appel à un professionnel afin que le résultat soit parfaitement optimisé.

Les combles perdus

Lorsque les combles ne sont pas aménageables, on dit qu’ils sont perdus. Isoler ces derniers peut se révéler plus périlleux a priori car ils sont en général plus difficilement accessibles. Si une trappe d’accès est existante, la technique consistera à dérouler de la laine de verre sur le plancher. Dans le cas contraire, il faudra avoir recours à la méthode du soufflage, qui consiste à propulser des petits flocons. Ces derniers sont en fait des isolants et ils auront la faculté de venir épouser parfaitement les parois considérées. L’avantage de cette technique est d’une part de venir à bout assez facilement des ponts de froid mais également de rendre plus homogène le résultat final.

L’isolation de la toiture

La toiture représente à elle-seule des déperditions thermiques pouvant aller jusqu’à trente pour cent. Inutile donc de préciser qu’elle est un des éléments clés de l’isolation de votre maison. Elle pourra être isolée depuis l’intérieur si le volume de vos combles aménageables est suffisant. A contrario, il faudra prévoir une dépose de tuiles et réaliser les travaux par l’extérieur. Cette opération sera bien entendu nettement plus lourde mais également plus onéreuse.

Les aides de l’État pour l’isolation de votre logement

Isoler ses combles constitue un certain investissement en préambule, qui sera certes assez rapidement amorti grâce aux économies d’énergie réalisées. Afin d’optimiser cette action, une solution consiste à bénéficier des aides de l’État par rapport aux Primes Énergie qui sont mises à disposition des particuliers souhaitant rénover leur logement. Ceci impliquera néanmoins de passer par des professionnels agréés, l’avantage sera de pouvoir bénéficier de travaux réalisés par d’authentiques spécialistes de manière totalement gratuite et d’entrevoir par conséquent immédiatement des réductions importantes au niveau du montant de ses charges.

Store double pente : offrez-vous fraîcheur et ombre cet été !

Si, en prévision des journées d’été à venir, vous êtes en quête d’un équipement qui vous apporte de l’ombre et de la fraîcheur en toutes circonstances, nous vous invitons à opter pour un store double pente. Installé sur votre terrasse ou dans votre jardin, ce dernier vous procurera une protection optimale contre les fortes chaleurs et les rayons UV. Si vous êtes en quête de menuiseries en PVC ou aluminium de qualité, vous pourrez faire votre choix parmi une large palette de couleurs et de modèles.

Optez pour des stores imperméables et résistants aux risques de décoloration

L’été se profilant à l’horizon, il est grand temps de songer à installer un store double pente pour vous protéger des effets nocifs du soleil. Facile à installer, ce dernier vous apportera une zone d’ombre et de fraîcheur bienvenue en cas de températures caniculaires.

Reposant sur un axe en acier galvanisé renforcé et pourvu d’une toile imperméable à la pluie, votre store de terrasse vous garantira une protection solaire idéale pour de longues années. Disponible dans un large panel de coloris et modèles, ce dernier sera en outre un élément de décoration de tout premier choix pour agrémenter votre extérieur avec élégance et originalité.

Pour votre confort, faites le choix d’un produit muni d’un système d’ouverture et de fermeture motorisé

Moins onéreux qu’une pergola, un store double pente n’en offre pas moins une protection solaire exceptionnelle. En effet, en optant pour ce type de store, vous serez assuré d’être idéalement protégé contre les méfaits du soleil lors des chaudes journées d’été.

Muni d’une toile en acrylique ayant subi un traitement imperméabilisant, votre store sera à même de résister aux fortes pluies et intempéries. Reposant sur une structure et des bras métalliques extrêmement résistants, celui-ci pourra également supporter des vents passablement violents.

Installé au milieu de votre jardin ou adossé au mur de votre maison, votre store vous permettra de profiter d’une zone d’ombre et de fraîcheur salutaire au cours de l’été. En fonction de vos besoins esthétiques et techniques, vous pourrez de plus faire votre choix parmi une large gamme de produits (type de motorisation, couleur, etc). Par exemple, pour profiter d’une lumière naturelle sans pour autant être ébloui, vous aurez tout intérêt à jeter votre dévolu sur un produit dont la conception vous garantira un confort visuel de tous les instants.